• les Klongs à Bangkok

    les Klongs à Bangkok

     

     

    LES KLONGS de BANGKOK

    les Klongs à Bangkok

     

     

    Dernière après midi à Bangkok pour Kévin et moi, et nous décidons de nous promener en long-tail boat dans les Klongs (canaux), afin de terminer sur une note, certes touristique, mais plus authentique et surtout ,moins envahie par les touristes.les Klongs à Bangkok

     

    Nous partons de la Pier PINKLAO sur la rivière ……, là où nous avons l’habitude de prendre nos navettes par bateau, et négocions un bon prix pour deux heures de balade que pour nous, en prenant notre temps.

     

     

    les Klongs à Bangkok

    Tout de suite, on est dans un autre monde, loin du tumulte de la ville, et pourtant à quelques encablures de la rivière. les Klongs à Bangkokles Klongs à BangkokNous rencontrons quelques autres bateaux faisant une portion de trajet identique au notre, et puis, tout devient plus calme, notre bateau est obligé de ralentir vu l’étroitesse du canal à certains endroits, au point même de s’arrêter lorsque le virage se fait à angle droit.

    les Klongs à Bangkok

    Nous avons tout loisir d’admirer ces très vieilles maisons sur pilotis, où s’affèrent de nombreuses personnes agées . Lessive, cuisine, ménage dans un fouillis amoncelé par les années  et qui constitue leur quotidien inchangé. Leur sourire à notre égard me laisse un peu perplexe. Est-ce le sourire de bienvenue, où bien leur étonnement de voir ces touristes se perdre dans leur univers ?

     

    Je préfère opter pour la première solution. Plus on avance, et plus le décor se veut pittoresque et exotique. Palmiers, bananiers à qui mieux mieux bordent ces rives à la fois belles et sales. De ça de là, on aperçoit des prolongations perpendiculaires au canal,

      les Klongs à Bangkokl'épicerie du coin

    qui constituent cette toile d’araignée avec  et par laquelle tous ces gens subsistent tant bien que mal dans ce monde de fou qu’est devenu la capitale. Nous avons l’impression d’être quelque peu Indiana Jones au pays bridé…Temples modestes entourés de jardins luxuriants offrant à ces Thais la divine éventualité du Nirvana …

     

    Stop à une ferme d’orchidées. les Klongs à BangkokJe pense fort à ma tante passionnée de fleurs qui aurait été émerveillée par la pureté et la force des couleurs parmi les racines aériennes.les Klongs à Bangkok La chaleur se veut  moite sous les toiles qui protègent les milliers de plantes cultivées par un couple d’une gentillesse extrême. On est loin de l’accueil déplorable auquel on a eu droit dans la ville.les Klongs à Bangkok

    les Klongs à Bangkokles Klongs à Bangkok

    Où est le pays du sourire ? que dire de ce tourisme de masse qui a tout gaché jusqu’à leurs coutumes ancestrales ?!!! On ne peut s’empêcher de remarquer la différence entre ce qui constitue « la vie moderne » et la vie traditionnelle… constat banal mais ô combien évident ici !

    Nous revenons à notre hotel près de Kao San, après une plongée dans le Bangkok d’autrefois qui nous a fait planer l’espace d’une promenade en long-tail…

    les Klongs à Bangkok

    Demain matin, lever tôt (4h 30) pour aller au Cambodge, et nous régaler avec les vestiges de la civilisation Kmer…

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :