• Arrivée à SAIGON

     

     

     

     

     

     

     

    SAIGON

     

    Bon,  avant toute chose, j’ai opté pour l’appellation de SAIGON plutôt qu’HO CHIMINH VILLE…C’est un parti pris que j’assume (je ne suis pas la seule ...)

    Saïgon est le nom de la rivère qui traverse la ville et également maintenant l'appelation du quartier N1 (le centre)

    Saïgon est,  et a toujours été pour moi l’image même de l’exotisme, de la torpeur des tropiques, du commerce,  des marchandises agglutinées sur les bateaux chargés à bloc, les chapeaux en forme de cône, de la silhouette fine des femmes portant leur tuniques cintrées, des fumées d’opium, des bars glauques, … Enfin tout un monde imaginaire véhiculé par tant de films sur l’Indochine  que j’ai adorés.

    Et bien, la première impression quand on met les pieds sur le sol Vietnamien dans cette capitale du Sud n’est pas loin de tout cela.

    Il fait chaud, très chaud, aujourd’hui … 38°. Je viens de Bangkok où il n’a pas fait vraiment froid et je sens les gouttes perler sur le front, les lunettes glissent au moindre effort.

    Taxi pour rejoindre mon petit hotel en provenance de l’aéroport. Tout est nouveau, inconnu. J’ai la sensation de me trouver dans un autre monde. C'est grisant.

    Il est 19 heures, l’heure de pointe ici.

    C’est une marée humaine en cyclomoteurs de part et d’autre du taxi qui n’en finit pas de klaxonner pour se frayer un chemin. De ma vie, je n’ai jamais vu une telle  quantité de gens sur des deux roues. Nous passons par de grandes avenues, un peu à la Française, bordées de jolis commerces. Les éclairages sont étincelant partout. La frénésie qui m’entoure, moi la toute petite française enfermée dans son taxi climatisé, ressemble à une armée d’envahisseurs déguisés avec des casques sur la tête.

    Je suis pétrifiée, regarde tout ce qui m’entoure avec un étonnement qui m’étonne…. On arrive dans une rue complètement bloquée par le trafic des mobylettes et le chauffeur m’arrête là me signifiant que ma maison d’hôtes est par là, me montrant du doigt une ruelle sombre et dans laquelle il ne peut pénétrer avec sa voiture.

    Me voilà sur le trottoir parmi la foule vrombissante, et je dois traverser cette satanée rue où il n’y a pas un mètre de disponible pour me frayer un chemin… Je me lance en me disant qu’ils vont bien s’arrêter … en fait, tout le monde évite tout  le monde, j’aurai compris bien après les astuces de la circulation à la SAÎGONAISE !

    Ma valise, mon sac à dos … je pénètre dans cette ruelle, et je ne trouve rien, je déambule, jusqu’à ce qu’un militaire me montre mon hotel, devinant par habitude des touristes égarés, ce que je cherchais.

    Ouf, la propriétaire Marie parle un Français parfait. Ce sera la seule de tout mon séjour à pouvoir comprendre mes paroles ! Car ici, personne ne parle Anglais, et les  personnes agées qui pourraient baragouiner dans la langue de Molière se font bien rares. Ce sera très, très difficile de se faire comprendre, je le craignais un peu, mais pas autant !

    Installation sans problème. Elle m’indique un petit resto populaire où l’on mange bien pour très peu cher et où je pourrai retrouver une Française qui vient d’arriver. En fait, je tournerai en rond dans les ruelles pour trouver le dit resto, que je trouve (ouf) enfin après une demie-heure.

    Je ferai donc la connaissance de Barbara et de sa petite fille Parfati de 18 mois, qui vont modifier le cours de mon voyage au Vietnam. ..

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Février 2013 à 07:38

    Bonjour

    Ho Chi Minh .. ( moi aussi je dis Saïgon) j'y était pour le passage de l'année  2000 .. Une fête avec des milliers de personnes dans les rues .. des dances,  feux d'artifice,  lazers ... inoubliable  !

    Je lis toujours avec plaisir tes articles très bien rédigés ... comme un roman avec même un petit suspence !!   que va-t-il t'arriver après avoir fait la connaissance de Barbara  ?  

    J'ai hate de lire la suite.  

    Bonne continuation,

    Evelyne

    2
    francoise et michel
    Samedi 2 Février 2013 à 09:31

    les scooters c'est génial surtout quand toute le famille est grimpée sur le même ou quand il sert de transport de marchandises. Ils en mettent plus sur un scoot que nous dans un camion

    3
    francoise et michel
    Samedi 2 Février 2013 à 09:33

    le scooter c'est génial surtout quand toute la famille est grimpée dessus


    ils s'en servent aussi pour transporter des marchandises et ils en mettent autant sur le scoot que nous dans un camion

    4
    Saby v
    Samedi 2 Février 2013 à 11:03
    Coucou!
    C'est quoi cette fin d'article....! On a hâte d'en savoir plus....
    Biz
    5
    thill gé et corine
    Dimanche 3 Février 2013 à 10:27

    Encore de beaux commentaires mais aussi quel dépaysement ce voyage, c'est super. Profite bien de la chaleur car ici ce n'est pas vraiment la même chose.


    En attendant la suite de l'histoire..... gros bisous de nous deux 

    6
    les Bretons MetC
    Dimanche 3 Février 2013 à 11:10

    Que de découvertes , tantôt bonnes ,parfois  pas simples , mais n'est-ce -pas ça l'aventure ?

    Nous te remercions de ne pas nous oublier, et pour tous ces beaux résumés et ces belles photos.

    Profite bien de la chaleur , ici nous sommes très loin de suer !!! Gros bisous;

    7
    picards
    Dimanche 3 Février 2013 à 21:13

    Doit-on parler de courage ou d'insconscience, je ne sais ? En tous les cas tu vis une "sacrée aventure". Nous espérons de tout coeur qu'elle se poursuive positivement et que tu nous reviennes en pleine forme, après ce momet d'évasion que tu as tant souhaités. Plein de bisous. 

    Claude et Jeannine

    8
    Boubazen Profil de Boubazen
    Jeudi 7 Février 2013 à 04:29

    Coucou les amis et la famille !

    mille merci pour votre suivi et vos encouragements qui me touchent beaucoup !

    Je vous dis à très bientôt

    Frédérique

    9
    Ton fils
    Jeudi 7 Février 2013 à 17:15

    Ca a l'air fou cette ville... il va falloir te mettre au viet' bouba! 
    Bon ça fait du bien de savoir que même sans moi tu arrives à t'organiser. 

    Aller continue bien à faire ta roots

    Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :